17.7.14

1 livre, 1 CD, 1 DVD #10

BY Médiathèque IN No comments

 
GIRL POWERRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!


1 livre - Olympe de Gouges
Et on démarre cette sélection avec une bande dessinée.
De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante-cinq ans d’une vie féminine hors normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes. 

Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur.

Comme ils l’avaient fait avec Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet retracent de façon romancée, mais avec une rigueur historique constante, le parcours de vie de cette femme d’exception, dont les idéaux très en avance sur son temps ont forgé quelques-unes des valeurs clés de nos sociétés d’aujourd’hui. En quelque trois cent planches de création exigeante et généreuse, un magnifique portrait féminin et un hommage vibrant à l’une des figures essentielles du féminisme.
Catel - Bocquet - Casterman

1 CD - 36 Heures de la vie d'une femme
 
Encore et toujours une femme (!) de son époque, Agnès Bihl continue de brandir toutes les émotions et les contradictions qui ont fait cette génération de la crise dont les combats sont à la fois quotidiens et séculaires (« moi j'ai jamais su faire pour savoir à la fois rester femme, être mère, essayer d'étre moi ») et nous livre un nouveau projet au titre qui déborde de toute part pour nous parler de tout ça : 36 HEURES DE LA VIE D'UNE FEMME (parce que 24, c'est pas assez). Une sorte de journal d'émotions en tout genre pour ce NOUVEL ALBUM où l'on croisera tour à tour une insomnie révoltée, une gueule de bois assumée, une manif amoureuse, un ciné club émouvant, une sieste crapuleuse ou une ex encombrante dans une galerie de portraits qui débordent encore une fois d'énergie et d'émotions. Et comme Agnès Bihl déteste faire les choses à moitié, et préfère de loin en faire trop parce que comme ça aussi la vie est une peu plus belle, elle ne s'est pas contentée de 14 nouvelles chansons mais a osé le pari fou d'adapter tout son album en prose, nous offrant alors les 14 chansons transformées en courtes histoires dans un exercice de style littéraire qui constituera donc aussi SON PREMIER LIVRE et qui la confirme une fois de plus comme l'une des plumes les plus inventives de la chanson française…

1 DVD - La source des femmes

Dans un petit village, quelque part entre l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, la tradition impose aux femmes d'aller chercher l'eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb. Leïla, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l'amour : plus de sexe tant que les hommes n'apportent pas l'eau au village...
LA SOURCE DES FEMMES est le septième long-métrage de Radu Mihaileanu, dont les deux derniers sont VAS, VIS ET DEVIENS (pour lequel il a reçu le César du meilleur scénario original en 2006) et LE CONCERT.
Le film s'inspire d'un fait réel, survenu en 2001 dans un village turc : suite à de nombreux accidents, des femmes ont réalisé une grève de l'amour pour rompre la tradition qui les emmenait chercher l'eau à la source d'une montagne voisine. Les hommes n'y ont au départ pas cru, puis sont devenus violents et l'affaire a fini par être réglée par le gouvernement turc.
Pour écrire le scénario, le réalisateur Radu Mihaileanu s'est notamment plongé dans « Lysistrata » d'Aristophane. Cette comédie grecque antique dépeint la grève du sexe lancée par une athénienne et qui s'étendit a toutes les femmes, jusqu'à ce que les hommes cessent de faire la guerre.
La plupart des personnages du film sont inspirés de personnages réels rencontrés par Radu Mihaileanu et Alain-Michel Blanc pour écrire le scénario du film.
Leïla Bekhti, récompensée l'an dernier du César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans TOUT CE QUI BRILLE, s'est beaucoup impliquée dans le film : en conseillant des ouvrages aux scénaristes, mais aussi en travaillant avec eux sur l'écriture de son propre personnage.
C'est la troisième fois qu'Armand Amar compose la bande originale d'un film de Radu Mihaileanu, après VAS, VIS ET DEVIENS et LE CONCERT, pour le quel il avait reçu un César en 2006.
Pour le réalisateur Radu Mihaileanu, la sécheresse du village est une métaphore du cœur des hommes qui se tarit à force de ne plus regarder leurs femmes.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire